What happened? – Que s’est-il passé?

This is what the only surviving witness told about the crash… The witness wants to remain anonymous.

Conversation avec le témoin le 30 Juin 2017 à 15 heures
(Seul témoin actuel du déroulement du crash du Mosquito)
Crash du Mosquito de la RAF, le 19 septembre 1944.
Aviateurs MONCUR et WOODRUFF

Le lieu du crash se situe au Bas Langâtre sur la commune de HERBIGNAC. Le village se nomme Langâtre. Dans ce village, il existe le Bas Langâtre et le Haut Langâtre. La commune de MISSILLAC se trouve à 20 mètres environ. La commune de la CHAPELLE des MARAIS se situe à 100 mètres environ.
À 16 heures, le témoin (12 ans en 1944) garde des bœufs dans le pré situé en face du lieu de crash du Mosquito de la RAF. Arrivant sur sa droite, l’avion touche le sol du marais, saute au-dessus du canal. Il heurte une rangée de chênes sur la droite du Mosquito. Il s’immobilise sur une butte dans un champ qui appartient aux parents du témoin. Les aviateurs seront cachés par Monsieur Georges MOYON, sous un pommier dont les branches pendaient jusqu’à terre.

Les Allemands vont suivre l’avion pour faire prisonniers les aviateurs, puis firent des recherches , en vain, autour du lieu de chute de l’avion. Ensuite ils vont incendier l’appareil. Les aviateurs s’habillent en civil et cachent leurs uniformes sous le toit d’une maison à proximité de la maison où habitait les parents du témoin, au 3 rue de la Fontaine pendant cette guerre.

Puis ils seront amenés dans un lieu qui, de nos jours, est la déchetterie de la ville d’HERBIGNAC. Le lieu du crash est toujours la propriété de la famille du témoin. Après la guerre, les deux aviateurs reviendront sur les lieux du crash. Par la suite, un seul aviateur reviendra rendre visite aux habitants.

Aujourd’hui, le témoin reste le seul témoin de cet épisode de la Seconde Guerre mondiale. Voilà ce que le témoin a vu et entendu ce jour-là.